09 avril 2012

°3°

9782714441904

 

J'ai profité de ce week end pour lire : La femme du Vème de Douglas Kennedy . J'avoue qu'en lisant le résumé j'étais plutôt enthousiasme à l'idée de lire ce roman :


"Il y a encore quelques mois, Harry Ricks était professeur dans une université américaine et menait une vie tranquille avec sa femme et sa fille. Aujourd'hui, Harry survit tout juste dans une chambre de bonne crasseuse à Paris, au fin fond du Xe arrondissement, et n'a plus aucun contact avec sa famille. Alors qu'il croit toucher le fond, la passion fait irruption dans sa vie : elle s'appelle Margit, elle est hongroise et sensuelle. Et très énigmatique : Harry ne devra pas lui poser de questions sur son travail, son passé, sa vie, et ne pourra la voir que deux fois par semaine, à dix-sept heures, dans son appartement du Ve. Comme envoûté, Harry accepte. Mais bientôt se produisent autour de lui d'étranges coïncidences..."


Je ne suis très vite plongée dans l'histoire, je me suis laissée séduire par ce personnage complétement perdu , un brin naif aussi, mais Harry m'a très vite "agacée", j'ai souvent été prise d'une envie de le secouer en lui disant <<méfie toi de cette femme ! >> Mais a quoi bon s'époumoner l'histoire est déja allongée sur le papier ! L'intrigue m'a vraiment captivée, je voulais en savoir plus sur cette mystérieuse femme, puis la machine infernale se lance, les meutres, Harry en suspect numéro un, et vient l'heure du dénouement et là c'est le drame... je ne m'attendais pas du tout à ça, je n'est absolument pas accrocher, j'aurais aimée quelque chose de beaucoup plus plausible, j'aurais aimé que cette femme soit de chair et de sang, qu'elle se soit fait passée pour morte pendant des années... Et Harry qui se laisse prendre au piège, si seulement il aurait put avoir plus de caractère, alors là oui le livre m'aurait vraiment plut!

C'est donc un avis plutôt mitigé, l'histoire commençait bien mais je suis vraiment déçue du dénouement.

 

Cette lecture rentre parfaitement dans le cadre du Challenge " La littérature fait son cinéma", puisque que ce roman a été adapté au cinéma par Pawel Pawlikowski, en 2011, pour voir la bande annonce c'est par ici que ça se passe .

Challenge La Littérature fait son cinéma 2012

 

 

 


Posté par misscharabia à 19:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur °3°

Nouveau commentaire